la galerie des illustres

gallery of fame

A travers cet exercice exigeant qu’est le portrait photographique, j’ai souhaité, dans l'esprit des « galeries des portraits » si fréquemment associées aux Châteaux de la Loire, proposer un panorama inédit des intellectuels qui, chaque automne depuis 15 ans, transforment Blois en une grande université des savoirs, à la fois populaire et exigeante.

Dans sa réalisation, le portrait ne se fonde pas sur un regard unilatéral, mais bien sur un échange à travers lequel deux êtres s’éprouvent mutuellement. Et l'évolution de la technique, hormis le fait qu'elle élargit le champ des possibles, ne change fondamentalement rien à la nature même de cette confrontation intime, susceptible d'imprégner toute la gamme des sentiments.

L’usage d’une chambre photographique contribue toutefois à faire de chaque image une œuvre unique. Volontairement décadrés, les sujets apparaissent sous un jour qui transgresse respectueusement les codes usuels de la représentation. Plus intemporel qu'antidaté, le choix du noir et blanc et de l’argentique permet d'abolir la frontière entre passé et présent, à l’instar de la réflexion qui prévaut aux Rendez-Vous de l’Histoire.

Accompagnant la manifestation presque depuis ses origines, j’ai ainsi voulu rendre un hommage pérenne à toutes celles et ceux qui l'ont honorée de leur présence érudite.

 

Through this demanding exercise that is photographic portraits, and in the mind of the “portrait gallery” that is so frequently associated with the chateaux of the Loire valley, I have decided to offer an hitherto unseen panorama of these intellectuals who have, every autumn for the past 15 years, transformed Blois into a broad space of extensive knowledge, both popular and demanding. 

In the course of its realisation, the portrait does not solely rely on a unilateral outlook, but rather on an exchange whereby two beings experience each other. 

The evolution of techniques — albeit broadening the range of possibilities, has not resulted in fundamental change in the very nature of this intimate confrontation and likelihood of permeating every existing feeling. 

The use of a photographic chamber has nonetheless contributed to making every single one of these images a unique one. Purposely off-centred, subjects appear in a way that respectfully transgresses usual codes of representation. 

More timeless than outdated, the choice of black and white and silver film enables the abolition of time boundaries, mirroring the prevailing reflection of the ‘Rendez-Vous de l’Histoire’. 

Having accompanied the event from its origins, I have thus sought to pay a durable tribute those who honoured it by their erudite presence. 

l'exposition - the exhibition