l'esprit du sport

 spirit of sport

 

Le projet débute lorsque lʼAfrique du Sud est désignée pour accueillir la prochaine Coupe du monde de football. Pour la première fois de son histoire, cet événement parmi les plus populaires, se tiendra sur le continent africain.

Amélie Debray saisit lʼoccasion qui lui est offerte de proposer un regard croisé sur une pratique universelle: photographier les footballeurs amateurs adultes, dans la pratique de leur passion et lʼengouement quʼelle suscite. Au delà du jeu, elle sʼintéresse avant tout aux individus.Comment un sport peut-il rassembler des millions dʼamateurs? Quʼest-ce qui pousse ces individus à sʼadonner à cette passion? Bien plus quʼun loisir ou un passe-temps, le football représente pour eux un réel investissement personnel. Il ne sʼagit pas de participation à la Championʼs League, ni de la recherche illusoire dʼun quart dʼheure de célébrité sous les feux de la rampe ou de la petite lucarne.

Entraînements, déplacements, matchs, où ces hommes trouvent-ils leur motivation? Ils viennent accompagnés et soutenus par leurs amis, leur famille: ces supporters, élément fondamental du paysage sont au coeur de lʼenquête.Ces foules ainsi réunies autour dʼun terrain de football créent une seule et même famille. Les disparités sociales et culturelles sʼéclipsent. Elles se plient aux règles universelles du sport. Plus de corps de métiers, plus de nationalité, plus de catégories sociales. Juste des équipes, de la technique, des tactiques, et du jeu. Alors Afrique du Sud et France se confondent. Les visages reflètent le même désir, la même passion: le football. Par son regard, Amélie Debray nous dévoile les actions similaires de terrain. Les visages tour à tour, tendus, en alerte, euphoriques. Ses photographies nous révèlent lʼénergie incontrôlable des sportifs amateurs et de ce qui les entoure. Amélie Debray sait faire confiance à son instinct pour dépasser le pittoresque et tenter de saisir lʼinsolite. Bien sur, lʼAfrique du Sud nʼest pas pays facile qui se laisserait prendre sans une approche délicate. Les séjours répétés quʼelle y fait sont autant de rencontres arrangées avec des personnes et des lieux qui lentement révèlent une photographie volontairement subjective du football amateur.

 

The project amateur football the spirit of sport, has started  when South Africa was chosen to organize the next world cup.

For the first time in history, this event, which is probably the most worlwide popular, will take place in Africa.

Thereby, Amélie Debray catches the opportunity of proposing a crossed vision of this universal passion : taking pictures of amateur grown up football players.

Beyond the game as itself, she is mainly interrested in anonymous people who get involved in it.

How such a sport can gather millions of people? What makes them so enthusiastic ? Much more than ahobby, football represents for them a real personnal involvment.None of them will one day participate to the Champions League or even become famous in a way or another. But that’s not the point.

Trainings, matches, where do they find such a motivation?  They come with their friends, their family : those supporterswho are key elements of the scene.Those crowds, gathered around the playground, make a unique and global family. Social and cultural differences are vanishing. Sport, with its own rules and stakes is the same for everybody.The only thing that matters is motivation, skill, tactics and sometimes luck.

Then France, South Africa  and all other countries make one. Faces show the same wish for victory ending up with joy or sadness.

Through her look, Amélie Debray shows us similar actions from one continent to the other. Her photographs want to be richlydescriptiveof the unbridled energy of amateur sportsmen

Portraits of players, taken in locker rooms after matches and practices. Photos which show fragility, pride, despair, fatigue, and sometimes violence. On the field, off the field : spectator galleries, refreshment stand, referees… A real and strong dramaturgy unveils.

Amélie Debray knows how to trust her instinct to go beyond anecdotes and tries to catch truth .Yes, South Africa is not an easy country and it needs to be seen carefully and respectfully.That’s why she came there many times in different parts of the country so that her approach may be as subjective as honest.

Then football becomes a metaphore of our universal passions.

Ces photographies ont été exposées dans les lieux suivants :

 

These photos have been exposed in :

La Grande Halle de la Villette à Paris

La Maison des Arts de Créteil 

 

Le Point Ephémère, Paris

 

La Cantine du Faubourg, Paris

 

Centre Culturel Français, Tel Aviv 

 

Alliances Françaises d’Afrique Australe (Lesotho, Swaziland, Botswana, Afrique du Sud)